Publié le : 26 décembre 20193 mins de lecture

Le choix d’un tatouage éphémère est parfois vu comme un manque de courage ou la peur du grand saut. Mais d’autres font ce choix dans le but d’avoir une liberté dans ce qu’ils gravent sur leur peau, en fonction d’une thématique, de l’humeur ou de l’évènement auquel l’on va assister. De manière simple, ils sont vus comme un bijou décoratif que l’on porte quelques jours.

Qu’est-ce qu’un tatouage temporaire?

De manière simple, ils regroupent l’ensemble des dessins que l’on applique sur la peau pour une courte durée. Aucune aiguille ne transperce la peau. Le plus populaire est le système de décalcomanie. Ce procédé consiste à coller sur la peau un bout de papier contenant un dessin. Il y a aussi l’utilisation de stylos semi-permanent pour dessiner directement sur la peau, les tampons ou encore les sprays à encre à utiliser avec un pochoir. S’il y a un raté, il suffit de passer sous la douche et recommencer. Enfin, le henné diffère des méthodes précédentes. Sa pose nécessite les compétences d’un professionnel car il dure plus longtemps. S’il y a erreur dans le dessin, se doucher mille fois n’y changera rien, il faut attendre que le henné disparaisse de lui-même.

La pose

Pour la pose de tatouage temporaire, il faut avoir une place comportant plusieurs motifs que l’on découpe. La partie concernée est nettoyée et séchée avant de poser le dessin ou le motif. Le film protecteur est retiré et l’on applique le dessin en appuyant avec une éponge mouillée par-dessus. Après une minute, l’on retire l’éponge puis le papier. pour le séchage, l’on utilise une serviette douce ou du papier essuie-tout, que l’on tapote délicatement sur le motif. Pour les stylos, il suffit de l’utiliser comme un liner, mais sur la peau. Pour le pochoir, il est à appliquer sur la peau et remplir l’espace vide avec l’encre du spray ou du stylo. Pour le tampon, il s’applique comme si l’on applique un cachet sur du papier.

Les risques

En principe, le tatouage temporaire ne présente aucun risque. Mais il arrive que la mauvaise qualité du stylo, du henné ou encore de la planche favorise une allergie, contrairement à un produit de marque à la qualité hypoallergénique. Pour le henné, il doit être de préférence de couleur orange et fait à base de produit naturel. Pour avoir les autres couleurs de henné, des produit chimique néfaste sont utilisés. Afin d’éviter toute altération de la peau, il faut les éviter et toujours faire appel à un professionnel.